AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Arrivée de la Famille Comtoise.

Aller en bas 
AuteurMessage
Eiddin

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 29/03/2008

MessageSujet: Arrivée de la Famille Comtoise.   Sam 5 Avr - 15:35

Mais pourquoi si loin ? Eiddin venait tout juste de l'apprendre, ils devraient aller jusqu'en Flandres pour que la grande-tante Daresha lui confie la gestion des terres mitoyennes à Saulx. Et la cérémonie ne se ferait même pas dans des terres familiales, mais presque puisque bien sûr il se marieraient un jour de Jeneffe et Daresha. Enfin de Jeneffe, il ne connaissait pas vraiment la famille tout de même.
Quoi qu'il en était ce n'était pas à lui de s'occuper de tout ça, lui il n'avait qu'à ordonner qu'on prépare ses affaires.
Mais lesquelles ? C'était une cérémonie officielle, un lien de vassalité allait se créer. A qui la grande-tante faisait-elle confiance pour la gestion d'une partie de ses terres ? Eiddin ? Non le cadet de Sirius bien sûr, donc pas l'héritier.
Le plus judicieux serait donc les couleurs de la famille. Il arborerait une tenue aux couleurs d'or et de gueules lors de la cérémonie, pour le voyage il s'en contre-fichait ils n'avaient qu'a faire ce qu'ils voulaient.
Rapidement ordonnés Eiddin put retourner à sa lecture, sur le Spinozisme. Enfin seulement pour quelques temps, jusqu'à ce qu'on vint le chercher pour le départ.

Pour la seconde fois de sa vie il se rendrait en France, la où la noblesse était belle et les régions puissantes.


[Post pas vraiment "fini" j'le ferais demain en attendant vous pouvez toujours poster Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clodoald Maelchon
Garde
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 29/03/2008

MessageSujet: Re: Arrivée de la Famille Comtoise.   Sam 5 Avr - 18:09

En attendant, chez le Baron

Pieds sur une table, une choppe de bonne bière flamande pas trop loin histoire de pouvoir l'attraper aisément, une assiette de charcuterie en provenance directe du boucher du village, une feuille de choux sur les dernières nouvelles du Royaumes dans les mains, il attend. Il attend que le temps passe comme il peut parce qu'il n'y a franchement pas grand chose à faire. Pas un chat à écorché, pas une nouvelle servante à faire rouler dans le foin - peut etre que ça devrait changer si la Comtesse elle reste, mais bon, c'est meme pas sur. Comment une femme peut vivre avec un chevalier ? Oui, une femme c'est un ventre avant tout. Mais comment voulez vous qu'elle se retrouve engrossée alors qu'un chevalier c'est par définition toujours sur les routes et jamais chez lui? Puis en plus, ils sont pas mariés. Alors pour les mioches légitimes c'est pas gagné non plus. Mais faut pas désespérer. Peut etre qu'un jour... Ouai peut etre qu'un jour il y aura des nouvelles donzelles auxquelles il faudra apprendre la vie. Mais en attendant, a part attendre... C'est tout ce qu'il peut faire. Vivement la quille quand meme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stavroguine

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 06/04/2008

MessageSujet: Re: Arrivée de la Famille Comtoise.   Dim 6 Avr - 19:28

Après avoir discuté avec le vicomte, son écuyer Arkadi se rendit dans le salon où se trouvait le fils du vicomte pour l'informer que le carrosse était désormais prêt et qu'il pouvait s'y rendre pour que le voyage commença.
Après une petite ballade dans le parc du château, il arriva devant la porte du salon et toqua avant d'entrée.
Il patienta quelques instants puis entra doucement dans le grand salon. Il interpella Eiddin qui semblait lire profondément ...


Messire, vostre carrosse est désormais prêt et attelé pour le départ, nous n'attendons plus que vous.

Il regarda le fils du vicomte après ses paroles et attendit que Eiddin se leva pour se diriger vers le carrosse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiddin

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 29/03/2008

MessageSujet: Re: Arrivée de la Famille Comtoise.   Dim 6 Avr - 20:40

[L'interlude était sponsorisée par la Baronnie Marchiennes, celle qui fait des siennes !]

Messire, vostre carrosse est désormais prêt et attelé pour le départ, nous n'attendons plus que vous.
- J'arrive.

Eiddin s'était contenté d'un seul mot, mais il se demandait bien pourquoi le nouvel écuyer de son père venait en personne, un page aurait suffit. Son père s'amuserait donc avec son nouveau jouet ou bien il lui signifiait par la un ordre paternel ? Enfin Eiddin prit son livre sous le bras et se mit en marche derrière le messager
Son père, son oncle, ainsi que sa futur marraine étaient déjà présent dans la cour. Encore un peu d'attente et ils partiraient pour les Flandres, sûrement qu'ils rejoindraient le reste de la famille sur la route lors des étapes.
Il ne l'avait pas remarqué au premier coup d'œil mais son aîné aussi était déjà la. Ou bien peut être n'avait-il pas voulu le voir car Gawen, lui, était déjà seigneur. Certes il n'était pas vassal d'une Comtesse Comtoise, mais d'une Baronne Savoyarde, mais la couronne était la même. En quelques sortes il pouvait dire que les deux se valent. Puis de toute manière Eiddin n'avait pas encore de couronne, un point pour Gawen.


Me voilà père, je crois que nous pouvons partir.

Eiddin fut étonné qu'un des hommes l'invite à monter. En tant que capitaine de la garde de Saulx c'était à lui d'ordonner les hommes, et bien sûr il ne leur ordonnait jamais de l'inviter lui même à monter. Après que la porte se ferma derrière lui l'enfant remis ses manches, fichu vêtements mal taillés. Heureusement que la tenues qu'il porterait était d'une meilleure qualité. Tenue du fils de Sirius, pas du capitaine de la garde. Sûrement avait-il eu le droit à un congé car il était à l'honneur les jours à venir.


Dernière édition par Eiddin le Mer 23 Avr - 0:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirius7

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 29/03/2008

MessageSujet: Re: Arrivée de la Famille Comtoise.   Dim 6 Avr - 23:47

Flandres. Prochaine destination pour les franc-comtois se baladant souvent hors terres impériales ces temps-ci. Mais cette fois l'évènement était bien plus important que des festivités en l'honneur de l'arrivée à majorité du Comte de Meymac, puisqu'il s'agissait de l'anoblissement du fils cadet du Vicomte. Daresha l'avait enfin jugé apte à recevoir le symbole de son entrée officielle dans la noblesse impériale. Peut être grâce à son comportement presque exemplaire lors des joutes au Limousin ? Sans doute. Quoi qu'il en soit, la Comtesse les avait convié à Marchiennes, ils s'y rendraient avec hâte.

L'écuyer Louvelle revint enfin avec Eiddin collé à ses basques. Il n'avait pas fallu plus de quelques minutes aux deux pour parcourir le château depuis le salon jusqu'à la cour. Le puisné semblait impatient de partir enfin, certainement pour porter la couronne de Seigneur le plus rapidement possible. Il n'aurait plus de raison de jalouser son aîné pendant quelque temps... Un domestique ouvrit la porte au futur Seigneur, et celui-ci entra dans le carosse, bientôt suivi par le reste de la famille. Nul doute, Eiddin serait mis à l'honneur dans les jours à venir. Ce qui le satisfaisait au plus haut point, puisque pour une fois, les regards seraient davantage braqués sur lui que sur son frère.

A son tour, le Vicomte entra dans le véhicule avec un sourire amusé à ces dernières pensées et fit savoir au cocher qu'ils étaient prêt au départ.


Flandres, nous arrivons...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiddin

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 29/03/2008

MessageSujet: Re: Arrivée de la Famille Comtoise.   Lun 7 Avr - 13:11

Et une semaine plus tard ces paroles résonnaient encore dans sa tête. Sirius était marrant d'avoir parlé comme ça, comme si ils arrivaient bientôt. Parce que lui forcément il s'attendait à ce que ce soit bientôt leur arrivée, qu'il l'aurait bientôt sa seigneurie. Enfin il pourrait bientôt arrêter de râler tout seul dans sa petite tête puisqu'ils arrivaient bientôt. Pas un de ces faux bientôt non, un bientôt qui veut dire demain.
Puis il en avait marre de penser en faisant semblant de dormir, autant réellement s'endormir.


'somme à Marchiennes 'sieur l'Vicomte !

Y avait-il plus belle phrase pour se réveiller ce jour là ? Bien sûr pour les autres qui les avaient rejoins en route ça ne voulait seulement dire qu'ils étaient enfin arrivés, mais pour lui non. Dans quelques temps il aurait à loisir la gestion de terres, les impôts la justice arbitraire et autres délicieux amusements. Oups, il avait mal pensé. Il aurait l'honneur de gérer une partie des terres de la Comtesse Daresha. Profitant de l'instant Eiddin s'étira tranquillement avant de demander son père sur le même ton que l'on demande le temps qu'il fait demain.

Ainsi donc nous sommes à Marchiennes ? C'est beau en effet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stavroguine

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 06/04/2008

MessageSujet: Re: Arrivée de la Famille Comtoise.   Lun 7 Avr - 21:35

Arkadi voyageait derrière le carrosse à cheval avec un des membres de l'ordre du Saint Sépulcre. Lui l'écuyer du Vicomte, et son ami et frère d'armes, membre de l'ordre du Saint Sépulcre. L'un avait les cours de l'ordre, l'autre avait les couleurs de Saulx.
Déjà une semaine qu'ils voyageait, et Marchiennes était enfin atteinte ... Le voyage avait été fatiguant et long ... Tous deux faisaient office d'escorte à la famille du Vicomte; ils s'étaient fort ennuyés durant le périple de Saulx à Marchiennes.
De plus les conditions de voyage n'étaient pas des meilleures, la Flandre tenait bien son titre de "terre des pluies" ... Durant le voyage, il n'avait quasiment pas cessé de pleuvoir, et ceci l'avait rendu fort désagréable.
Bref la vue des terres de la Baronnie de Marchiennes redonna espoir aux deux hommes qui supportaient peut le voyage qui s'éternisait depuis une semaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gawen de Margny

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 07/04/2008

MessageSujet: Re: Arrivée de la Famille Comtoise.   Lun 7 Avr - 21:37

Le carosse de Margny-Riddermark brinquebalait sur les routes terreuse de Flandres. A son bord, Sirius et ses fils ainsi que d'autre Margny. Pourquoi les Flandres? Il y a mieux comme destination...La Bourgogne, le Languedoc et d'autre...Pourquoi les terres pluvieuses des Flamands?
Eh ben...A cause de son frère jumeau, le puisné de la famille qui à son tour allait recevoir la gestion des terres d'une petite seigneurie sise en le comté de sa tante Daresha.

Pensif, le Gawen s'appuyait sur le bord du carosse contre la fenêtre. Son frère habillé aux couleurs des Margny-Riddermark était plongé dans son livre. L'héritier pensait à sa tâche d'administrer un fief qui était harassant. D'ailleurs, il n'avait pû accompagner son père aux joutes de Meymac car appellé pour des affaires urgentes. Rendre justice, s'occuper des différents propblèmes...Heureusement, il avait un intendant performant.
Pensant que plus tard, il devrait s'occuper d'un vicomté et aussi d'une principauté, il grimaça.

Une semaine de voyage...Qu'est ce qui pouvait encore plus déplaire le Gawen qui détestait les voyages en carosse et préférait les cavalcades à l'air libre. C'est ainsi que lorsque qu'ils étaient sur les terres de Marchiennes et que le castel du baron était en vu, un sourir immense se dessina sur son visage.

La pluie caractéristique des Flandres commença à tomber, lentement puis plus drue. Une grosse drache quoi!. Le Gawen s'exclama suite à la réflexion de son frère:


-"Beau pays,mais sale temps!"

S'étirant, il remit son mantel et se réjouit de pouvoir bientôt faire bonne chère.Enfin un avantage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Debenja

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 08/04/2008

MessageSujet: Re: Arrivée de la Famille Comtoise.   Mar 8 Avr - 3:02

-En Voiture Simone dit le comte à sa vassale, après un petit arrêt demandé par cette dernière pour se soulager.

A quelques lieues du carrosse de Sirius, un attelage venait de reprendre sa route, celui-ci était bien plus majestueux que le premier. Il s'agissait de la voiture du Comte de Villers-Buzon, Debenja dict le bien aimé. Celui-ci était accompagné de sa fidèle vassal Zyanya. Et tout deux se rendaient à Marchienne, pour l'anoblissement de Eiddin.

Les voyages n'étaient pas du tout le fort du Comte. Il préférait rester bien à son aise dans son château plutôt que de traverser tout le royaume de France pour un anoblissement. Mais sa vassale avait insisté pour qu'ils fassent le voyage ensemble : "Tu verras, cela te ferra du bien de voyager un peu, de voir du pays, de changer d'air". *Comme si l'air de Villers n'était pas bon. Il était même le meilleur en Franche-Comté*. Le Comte accepta d'accompagner Zya, cela lui permettrait de revoir sa tante Daresha qu'il n'avait plus vu depuis longtemps, d'ailleurs il devait lui parler d'une chose très importante, se serait l'occasion de le faire.

Le temps au dehors n'était pas très très joli. Cela le changeait de la Franche-Comté. C'est le Nord! qu'on lui avait dit. Et c'est bien proche de ce que ce qu'on lui avait annoncé. Son carrosse allait être tout boueux, le Comte ne devra pas oublié de le faire nettoyer lorsqu'il seront proche du château. Il ne faut pas qu'il arrive dans une cariotte de bouseux. Non, il devait arriver dans son majestueux carrosse aux couleurs de Villers-Buzon. Il devait arriver dans une voiture qui faisait honneur à son titre mais aussi honneur à la beauté de sa vassale.

Un cavalier approcha du véhicule et parla au comte.


Mon bon Comte, nous sommes bientôt arrivé à destination. Monsieur votre cousin Sirius n'est pas loin devant nous.

Bien mon brave. Faites hisser fièrement nos couleur. Faisons bonne impression pour notre arrivée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zyanya

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 08/04/2008

MessageSujet: Re: Arrivée de la Famille Comtoise.   Mar 8 Avr - 3:33

Vêtu d'une somptueuse robe teintait d'un vert tirant selon la lumière sur un bleu pale, et doublé de soie, la Dame ne cessait de défroisser le tissu se pliant au grès des secousses que leur infligeait ce foutu carrosse ...
Tapotant le tissu, tirant parfois pour le lisser...Zyanya ne pouvait s'empêcher de grommeler. Apres tout, le lassage de son corset avait bien du prendre une heure a ses dames de compagnie pour en venir a bout, ainsi que les retouches nécessaire, et sans oublier le coiffage de sa dense et longue chevelure noir, tressé et remonté pour l'occasion!
Ce n'était pas pour arriver au domaine de Marchiennes avec une allure de soubrette...
La dame ne put se retenir de soulever la tenture privant l'intérieur du carrosse d'une trop forte lumière...
En effet le vieux comte tenait a sa sieste journalière! Ralant a présent a l'entente de ses ronflements en jetant un oeil agacé sur la route, elle la vit devenir de plus en plus boueuse...en plus d'être parsemé par de nombreux creux et bosse!

AHHHH NON, je vais salir ma tenue par dessus le marché!

S'écria t-elle avant de poser une main sur sa bouche en entendant son suzerain marmonner dans son sommeil...Dommage...Il ne fut pas réveillé pour autant! Plus qu'éreinté de se voyage, elle fut plus que ravis d'apprendre qu'il était bientôt terminé lorsque le cavalier arracha le bon vieux comte de son sommeil pour leur apprendre qu'enfin la barronie était visible...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clodoald Maelchon
Garde
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 29/03/2008

MessageSujet: Re: Arrivée de la Famille Comtoise.   Mar 8 Avr - 20:47

Heureusement que les caves du Baron elles sont pleines et régulièrement entretenues, et qu'elles ne sont pas fermées à clef - une erreur d'ailleurs. Surement meme. Parce qu'il savait ou passe une partie de ses précieuses boissons, pas sur qu'il soit très jouasse. Pour sur qu'il préfererait savoir les liquides alcoolisés dans son estomac que dans celui de sa garde personnelle. Quel alcoolique né digne de ce nom et collectionneur acharné de boissons délicates aimerait savoir sa propriété dans le ventre d'un autre? Aucun. Ou alors il serait pas tres net. Ou encore mieux, ça ne serait qu'un alcoolique de pacotille. Et Aristote sait qu'il y en a des petits joueurs! Mais ce qu'il y a de sur, c'est que lui, s'en est pas un et qu'il prifite de sa confortable place de premier garde de Marchiennes pour s'hydrater aux frais de la princesse. Enfin du Baron.

- Chef ! Chef!
- Haem...?
- J'crois qu'on a d'la visite!
- Didiou! Pour ça que ça pleut comme une vache qui pisse! Vl'a déluge! Et ça donne quoi comme visite?
- Ben j'sais pas. Du beau monde j'pense vu les étendards qui s'dressent. Mais j'connais pas d'ou ça vient.
- Bon, on va aller voir ça.

Et on repose les pieds sur le sol. Et oui parce que c'est pas posé sur la table qu'il réussira à gagner l'entrée du castel. On dégage la feuille de choux au feu parce qu'elle sert plus a rien. On finit la chopine parce que ça se fait pas de laisser une chope aux trois quarts pleine . On attrape son épée et on l'accroche a son flanc droit. On passe une lourde cape de laine et on en rabat la capuche. Et oui oublions pas, dehors ça pleut. Ca serait con de se faire tremper jusqu'aux os. Surtout que les servantes sont toutes aux petits soins de la Comtesse. Pensez vous, le Chevalier il est meme pas là pour s'en occuper. Alors faut bien que quelqu'un le fasse à sa place. Lui ça le dérangerait pas, mais finir dépecé comme un cochon ça lui dit pas de trop.

D'un pas rapide - enfin pas trop quand meme ça fatigue - il grimpe les marches qui mène en haut de la petite tour qui domine l'entrée du Castel. C'est qu'il a reçu des ordres et qu'ils sont des personnes qui n'ont pas le droit de mettre un pied en ces lieux. C'est qu'il a une liste avec la description des blasons interdits. Et il y a ceux qui ont le droit aussi. J'vous jure, c'est d"un compliqué ces nobliauds. Bon alors c'est quoi ça? Haem..; Oui. Oui. et oui.

- Ouvrez les grilles et conduisez tout ce beau monde à l'intérieur! Et on se bouge bordel!

Ni une, ni deux, grilles qui s'entrouvent pour laisser pénétrer les visiteurs dans la Cour du Castel. Serviteurs qui s'affairent aussi et se préparent à acceuillir tout ce beau monde alors que le Clodoald, toujours sans se pressé - un peu comme Zorro - descend de sa tour de pierre et non d'ivoire, pour quand meme recevoir les visiteurs. Et histoire de voir à quoi ressemble un Comtois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiddin

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 29/03/2008

MessageSujet: Re: Arrivée de la Famille Comtoise.   Mar 8 Avr - 21:35

Enfin ils étaient arrivés, plus aucun bientôt ne saurait les arrêter. Le carrosse était stoppé et le coche venait d'ouvrir la porte en tendant une cape, avec capuche, au cadet. L'enfant la saisit et l'enfila rapidement. Il serait donc le premier à descendre, normal puisqu'il était le premier convié ?

Merci.

Et le coche s'en contenterait, après tout il était payé pour ça. A peine fût-il descendu qu'Eiddin constat s'imposait. La cape était trop grande et trainait au sol de plusieurs bon centimètres, heureusement qu'il n'avait pas complimenté le coche ou fait une autre niolerie dans le genre.

Vous la ramasserez par terre quand je serais entré dans le Castel n'est-ce pas ?

Ces mots avaient été prononcés d'une manière joyeuse, avec un grand sourire. Après tout Eiddin n'avait aucune raison d'être de mauvaise humeur, il était même heureux d'ailleurs.
L'enfant s'avança de quelques pas pour liberer la sortie de carrosse. Tous sortaient plus ou moins couvert et les hommes de Saulx allaient annoncer leur venue.
Quelques instants plus tard tous entraient dans le Castel ou dans d'autres bâtisses, enfin au sec.


Attendez, tous ? Non, sauf le coche qui lui ramassait la cape de l'enfant. Mais après tout il était payé pour ça aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirius7

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 29/03/2008

MessageSujet: Re: Arrivée de la Famille Comtoise.   Ven 11 Avr - 1:47

Enfin arrivés. Effectivement, comme le disait si bien son fils aîné, le temps contrastait avec le lieu. Pas très grave pour le moment puisqu'ils étaient encore dans le carrosse à contempler le castel. Mais arriva le moment où il fallut descendre puisque l'accès leur avait enfin été donné. Le Vicomte descendit à la suite de son fils, faisant abstraction de la fine pluie qui leur tombait dessus, et envoya un domestique annoncer leur arrivée une nouvelle fois, histoire que si le Baron était sourd, il puisse avoir une deuxième chance de venir les accueillir. Une fois fait, la joyeuse troupe put entrer à l'intérieur, se mettre à l'abri, toujours menée par le cadet Margny.

Croyez-vous que tante nous fera le plaisir de venir nous accueillir elle-même ?
lança le Vicomte à qui voulait bien l'entendre.

Grand sourire, et il continua son inspection, visuelle, de la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelda

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 20/04/2008

MessageSujet: Re: Arrivée de la Famille Comtoise.   Dim 20 Avr - 9:25

Ouvrant de peu la portière du carosse depuis son siège, Zelda demanda à ce qu'un homme de l'escorte s'en approche, en lui adressant un discret signe de la main. Elle l'incita à gagner suffisamment de proximité, question de ne pas se voir forcée à hurler, puis demanda pour le Comte si leur arrivée était prochaine. Heureusement, elle reçu une réponse positive et en fut soulagée - peut-être davantage encore que le Comte, puisqu'elle se vit sourire franchement après avoir refermé. D'ailleurs cette réaction n'avait pas échappé à son Suzerain, lequel affichait un très léger rictus - sûrement par contagion -, et la regardait fixement depuis le siège en face, l'air de demander des explications.

-Oh, vous savez, je me vois peu souvent forcée à souffrir un corsage de robe aussi serré plus de quelques heures ! Bien sûr, ne pensez pas que je me plains de porter aussi riche tissu, dit-elle en laissant couler un rire léger entre ses lèvres, mais je suis ravie de nous savoir près d'arriver, d'autant plus que les routes se font de moins en moins amènes...

-En effet, dit-il en pesant ses mots, détournant son regard sur les plaines du dehors. Et puis, j'espère que nous pouvons espèrer plus agréable température pour le retour... Tous ces nuages lourds de pluie nous interdisent la beauté du paysage.

Zelda, d'un air désolé, ne répondit pas, se contentant de l'imiter. Mais elle se mit à contempler avec satisfaction l'horizon de ces terres qu'elle n'avait jamais vues. Ses yeux se perdaient dans ce paysage, pourtant gris et donc triste, qui l'empêchait étonnamment de laisser s'évanouir le discret sourire qu'elle arborait. Aussi elle se fixa rapidement sur le carosse et les couleurs de Villers, qui disparaissaient à mesure que ce dernier pénétrait dans la cour du castel. Et la dame sourit de plus belle. Zyanya y serait-elle présente avec son suzerain ? Cela ferait bien étrange de la saluer comme une dame; elles ne s'étaient que rarement - ou jamais, peut-être ? - vues à l'occasion d'un évènement comme celui-ci. Il tardait à Zelda de la revoir, ainsi que la Comtesse Daresha, le Comte Debenja et le Vicomte Sirius, qui d'ailleurs devrait enfin lui présenter ses deux fils ! Que de belles et grandes personnalités franc-comtoises...

-Je prie pour que ma robe soit restée belle malgré le voyage, mon Comte. Ainsi je n'aurai pas enduré son corset tout ce temps pour n'avoir au bout du compte aucune fierté à me présenter à votre bras sous aussi belle matière.

Elle eut un regard pour les jupes de sa robe, qu'elle lissa d'un geste rapide et silencieux sous ses fesses avant de mieux se rasseoir, le dos plus droit, puis elle replaça au mieux sa coiffure. Le carosse venait de s'immobiliser. Un homme de l'escorte de Cartil irait prestemment les annoncer - on entendait les sabots de son cheval claquer au sol en passant à côté -, avant qu'ils ne soient invités à entrer dans la Cour à la suite immédiate des deux premiers carosses, puis à descendre... Inspiration silencieuse, mais profonde. Et on expire doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aleks1611

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 23/04/2008

MessageSujet: Re: Arrivée de la Famille Comtoise.   Mer 23 Avr - 1:57

Le voyage, particulièrement long, avait été passablement ennuyeux pour tout le monde, mais la Dame de Fontenelle-Montby avait tout de même trouvé une occupation pour remplir ces longues minutes de vide absolu qu'ils passèrent sur la route : longtemps, elle avait observé du coin de l'oeil son futur filleul, le cadet du Vicomte, vedette du présent voyage, d'ailleurs, qui semblait déjà se projeter à la cérémonie qui les attendaient là-bas. Nul doute que son impatience était par ailleurs justifiée par le fait que son ainé, lui, avait déjà sa couronne... Malheureusement pour la Dame, l'enfant prit vite le parti de s'endormir, et elle ne put plus sourire en le voyant plongé dans ses pensées comme un Commissaire au Commerce peu scrupuleux qui chercherait désespérément à couvrir quelques détournements un peu voyants. Elle n'eut plus qu'à faire de même, et, bercée par les soubresauts du carrosse, elle alla rejoindre l'enfant dans ses songes, ne se réveillant que de temps en temps pour constater que non, ils n'étaient toujours pas arrivés.

Plus ils se rapprochaient, cependant, moins la Dame réussissait à dormir : l'appréhension montait, pas seulement pour le cadet Margny, mais aussi pour la Dame elle-même : rencontrer la famille du Vicomte la mettait toujours dans un état particulièrement stressant, elle était désireuse de faire une bonne impression et de paraître le plus charmante possible, mais savait d'avance que son nom, Adams de Mélincour, était un piètre avantage dans cette mission. Et plus ça allait, plus ça empirait... Parfois elle en venait même à se demander combien de temps les tensions entre ces deux clans dureraient avant qu'une déclaration de guerre en bonne et due forme ne soit déclarée.

Malgré tout, ils arrivèrent, sous... ce que l'on ne pouvait pas vraiment appeler de très bonnes hospices, une jolie pluie. Le temps caractéristique des Flandres, paraît-il. Boarf. On avait connu pire. Et puis c'était de l'eau, pas du venin comme on en recevait souvent sur la tête en Franche Comté. Résistant à la tentation d'étirer ses membres endoloris par le voyage, elle suivit lentement le petit cortège qui rentrait dans le domaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delvine

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: Arrivée de la Famille Comtoise.   Sam 3 Mai - 3:00

Comment était-elle arrivée jusqu'au pont-levis ? Aucune image,seule la douleur ressentie, et l'impression qu'elle n'arriverait jamais étaient ses seuls souvenirs. Dans la cour, elle aperçut les carrosses de sa future famille. Le fils assassin était déjà là. Mais elle ne lui ferait pas l'honneur de lui montrer sa faiblesse. A personne d'ailleurs. Alors elle prit sur elle, et afficha un sourire. Et un air qui se voulait serein. Non aucune douleur dans son être, tout ceci n'était qu'illusion ... illusion de voir une robe bleue devenir couleur lie de vin également. Les bandages de son frère comprimant sa blessure s'étaient détendus.
Et à la personne qui passa par là, demanda.


Bonjour à vous. Je suis Delvine d'Appérault, invité par le jeune Eiddin pour assister à son anoblissement. Serait-il possible d'être reçue par la Dame des Lieux, la Comtesse Daresha ?

Daresha ... Voilà bien un nom qu'elle n'aurait jamais pensé prononcé, ni jamais revoir, ni jamais demander ... depuis ce repas de l'avent à Antigny. Qu'avait-il fait comme ravages dans sa vie ce maudit Srius !
Or aujourd'hui, elle ne pouvait faire autrement, elle avait besoin d'une autre robe. Au pire d'une tenue de chevalier, si c'était le baron qui venait à elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clodoald Maelchon
Garde
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 29/03/2008

MessageSujet: Re: Arrivée de la Famille Comtoise.   Mer 7 Mai - 22:29

- Jour m'dame... lui dire qu'elle doit etre a la bourre? Enfin ça doit pas se dire ce genre de chose.
- Y a déjà tout plein d'monde d'arriver... et j'crois ben qu'la Comtesse est occupée... mais ben quoi c'est vrai? Enfin c'est surtout qu'il a pas envie de se fouler. J'peux d'mander a une servante d'vous accompagner si vous voulez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delvine

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: Arrivée de la Famille Comtoise.   Dim 11 Mai - 21:49

Une servante ? Interrogation qui se lit dans son regard au moment où le garde lui propose une servante en lieu et place d'une comtesse. ... Ce n'est point d'une servante que j'ai besoin, mais d'un médicastre ... ou de quelqu'un connaissant la médecine.

Instinctivement, son regard glissa sur l'endroit où sa robe prenait une couleur grenat, sous ce sang qui glissait sur sa cuisse.

Attendez ! Avant qu'il ait l'envie de partir, elle l'interpella. Donnez moi votre chemise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arrivée de la Famille Comtoise.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrivée de la Famille Comtoise.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» DAN X BICHON MALE 2 ANS (SANS FAMILLE 89)
» Dragons et tyranides…Même famille ? (réservé) [Caîn et Koskyo]
» Deux nouveaux amis de la même famille (PV avec nuage de feu)(fini)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Fortifications :: Le Pont-Levis et le Poste de Garde-
Sauter vers: