AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un gamin et un vieillard... Bon sang quelle belle paire...

Aller en bas 
AuteurMessage
Guillaume_de_Jeneffe
Licorne Royale
avatar

Messages : 246
Date d'inscription : 29/09/2007
Localisation : TouRRnai / IRLiège

MessageSujet: Un gamin et un vieillard... Bon sang quelle belle paire...   Lun 2 Juil - 17:53

Chose promise, chose due. Voila qui était régulièrement au cœur des activités du chevalier de Jeneffe. Et dans le cas présent, la promesse était de s’occuper du jeune comte de Meymac, et surtout vicomte de Roubaix, et encore plus surtout le futur maître d’une série impressionnante de terres flamandes. Surtout que, pour ne rien gâcher, ce dernier était le neveu d’une bien jolie, quoique fort jeune, duchesse tourangelle avec qui le Flamand prévoyait de longues et nombreuses joutes épistolaires ou verbales. Car si son projet de négocier sans tarder un mariage entre l’Arduilet et la Jeneffe avait connu quelques ralentissements sérieux, il n’en avait pas pour autant été oublié. Et tant pis s’il avait déjà été éventé. Il s’agirait simplement de l’appliquer autrement. Car si la liste des partis potentiels pour marier sa fille était longue comme un jour sans pain, il fallait admettre que parmi la noblesse de Flandres ou de Rouergue, sans parler de la Comtoise, toutes terres où la jeune rousse état possessionnée, les beaux-fils en puissance se faisaient rares. Aussi était-il parvenu à obtenir une concession qui, peut-être, lui permettrait de d’arriver à ses fins.

En ce beau jour d’été, donc, Guillaume de Jeneffe, tout vêtu d’un pourpoint bleu de prix moyen, l’épée au flanc dans un simple baudrier de cuir et le collier de son Ordre aux épaules, attendait. Il attendait le jeune homme susmentionné qu’il avait convié à une rencontre loin de l’agitation de Tournai la vive et de ses tavernes aussi animées que violentes. Loin aussi des locaux de la garde comtale où le jeune homme faisait ses premières armes. Inutile de mêler trop de gens à ce qui se dirait entre eux. Il attendait au niveau du poste de garde, devisant avec ceux qui avaient ce jour la grande joie et le privilège incommensurable de se brûler le crâne sous le soleil flamand… C’est-à-dire qu’il faisait au moins 20°, un four insupportable pour ses nordistes…

Restait plus qu’à… attendre…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://baronniemarchiennes.forumpro.fr
Gailen_d_Arduilet

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 12/06/2012

MessageSujet: Re: Un gamin et un vieillard... Bon sang quelle belle paire...   Dim 12 Aoû - 17:15

L'attente avait été longue et le jeune homme s'était fait désirer certainement autant que le vieux chevalier. Faut dire que celui qui avait quitté le Louvre et son prestigieux collège afin de retrouver un peu de temps libre en ses Flandres natales n'avait pas à s'ennuyer depuis son retour. Son bénévo-volontariat au sein de la garde comtale et les longues heures de campement qui en suivirent virent fort à l’occuper. Et on ne vous parle même pas des combats, de leurs conséquences et surtout de sa complicité plus que grandissante avec la capitaine.

Mais le jour était venu. Celui de tenir une des promesses faites sur la tombe de sa défunte mère et de suivre la voie qu'il s'était juré de suivre. Son instruction était, sans doute, bien au dessus de celle de la moyenne humaine, mais pourtant elle lui semblait nulle. L'expérience du collège ne lui avait pas suffit et il fondait beaucoup d'espoir dans l'enseignement promis par le GEF. Inconsciemment, il attendait certainement aussi que le vieil homme comble en lui le manque causé par le décès de son père dés son plus jeune age.

C'est au petit trot que le gamin se présenta devant Marchiennes, vêtu d'une simple tenue. Le temps n'était pas pour lui à l’apparat, il venait pour servir et apprendre et non pour rivaliser d'apparence avec le maître des lieux.

Silencieusement il s'approcha du maitre des lieux et le salua....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume_de_Jeneffe
Licorne Royale
avatar

Messages : 246
Date d'inscription : 29/09/2007
Localisation : TouRRnai / IRLiège

MessageSujet: Re: Un gamin et un vieillard... Bon sang quelle belle paire...   Dim 19 Aoû - 20:22

S’il fallait reconnaître une qualité au jeune Arduilet, c’était bien de ne pas perdre de temps en salamalecs et autres concours de paon, dans lesquels, soyons honnêtes, le vicomte de Marchiennes ne refusait que rarement de prendre sa part, loin de là. Il avait appris que, pour certains, le blabla et le miel passé sur les oreilles convainquaient plus vite qu’une série d’arguments pointus et inattaquables. Mais en ce jour, il lui apparaissait assez clairement – les vêtements disent toujours beaucoup plus que ce que l’on pourrait croire – que cela lui serait épargné. Aussi, non sans caresser la garde de son épée, vieux réflexe du guerrier qui se veut toujours prêt à dégainer, le plus vieux des Flamands répondit au benjamin.

- Jeune comte, le bonjour à vous. Et la bienvenue à Marchiennes où je suis heureux de vous accueillir. Il avait pris la décision, ô combien admirable vous en conviendrez avec moi, d’éviter d’attaquer en lui rappelant la part qu’avaient jouée ses terres dans le destin commun de ses parents. Dorénavant, vous y trouverez toujours porte ouverte, que je sois présent ou non, et que ma fille y réside ou qu’elle en soit absente.

Posant ensuite un œil plus attentif sur sa monture, il poursuivit.

« Je gage que votre cavale se réjouira d’être accueillie en mes écuries, afin d’y trouver nourriture et repos. » D’un geste, il fit venir un valet. « Quant à nous, s’il ne vous en déplaît, nous allons rejoindre le chemin de ronde qui domine mon castel et y discuterons en marchant. Je gage en effet que cela vous agréera plus que de vous visser sur quelque chaise comme pour deviser avec quelque vieux clerc de la Sorbonne… »

La question était certes indirecte, mais elle orienterait beaucoup. Le jeune homme ne s’y tromperait certainement pas, se disait le chevalier, mais il était inutile de le mettre trop rapidement sur des charbons ardents. Autant, au contraire, le mettre en confiance. Peut-être serait-ce juste pour un temps, qui le pourrait savoir…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://baronniemarchiennes.forumpro.fr
Gailen_d_Arduilet

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 12/06/2012

MessageSujet: Re: Un gamin et un vieillard... Bon sang quelle belle paire...   Sam 25 Aoû - 10:43

Sagement le petit comte mit pied à terre. Il tendit les rennes de son destrier au valet tout en écoutant le vieux. A l'éternelle évocation de la rousse il ne put retenir une grimace. Bien qu'il s'était pris d'amitié pour cette pauvre oie blanche désemparée devant son père alité. Bien qu'il savait que la jeune fille était un bon parti. Bien qu'il avait aimé à jouer les grands seigneur des lieux quand la jeune femme était au bord de la déprime. Bien des craintes sur l'avenir demeuraient à l'esprit du damoiseau.

L'invitation à suivre le Grand Ecuyer suivit rapidement....

"Va pour le tour du chemin de ronde, je dois bien vous avouer que j'ai eu mon compte d'interminables heures à écouter assis ors de mon séjour au louvre."

*Il croit quoi le vieux, je ne suis pas venu ici pour écouter mais pour agir. Pourquoi veulent ils tous me donner des cours dépourvus de pratique? J'ai l'air manchot ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume_de_Jeneffe
Licorne Royale
avatar

Messages : 246
Date d'inscription : 29/09/2007
Localisation : TouRRnai / IRLiège

MessageSujet: Re: Un gamin et un vieillard... Bon sang quelle belle paire...   Lun 27 Aoû - 20:50

Il n’avait pas manqué de noter la réaction du comte lorsqu’il avait parlé de sa fille. Et comment l’aurait-il pu puisque c’était volontairement qu’il avait, incidemment, abordé le sujet. Il aurait à jouer serré dans cette affaire, aussi valait-il mieux tenter de deviner où l’on s’avançait. Certes, ce n’était pas fait de la plus fine des façons, mais ça fonctionnait. Donc, pourquoi se priver ? Du moins tant que son astuce ne serait pas éventée…

Désignant d’un geste la direction qu’ils allaient prendre tous deux, il poursuivit :
« J’imagine en effet certains de vos condisciples doivent… être… comment dire… peu habitués à la vie et cajolés par leurs nourrices… Et aimer leur confort… »

Le sourire qui avait accompagné cette phrase, savamment entrecoupée, ne laissait que peu de doutes sur l’avis du chevalier, celui qu’il voulait faire connaître du moins, sur la « qualité » de la progéniture noble actuelle. Occupé à se moucher dans la soie et à se talquer le postérieur pour pas remugler du fondement… Genre on sent encore ça quand on est couvert du sang de ses ennemis. Ces gosses, aucun sens pratique, je vous jure. Oui, vraiment, faire du vicomte de Marchiennes un quasi précepteur, c’était une idée en or…

Ils escaladaient maintenant l’escalier qui menait du poste de garde au chemin de ronde.


« Marchiennes était une forteresse de frontière. Dirigée contre l’Artois. J’avoue ne pas savoir si lorsque l’on me la céda, on le savait, mais avouez que le hasard fait étonnamment bien les choses, parfois… Je n’en suis pas le créateur, voyez-vous. Mais je l’ai, disons… complétée, depuis les années… »

Il s’appuyait sur un des merlons qui devait protéger la garnison d’une éventuelle attaque.

« Regardez. Et dites-moi ce que vous y changeriez ».

Bon, on n’était pas au garde-à-vous, mais pour autant, ça changeait de l’ex cathedra, non ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://baronniemarchiennes.forumpro.fr
Gailen_d_Arduilet

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 12/06/2012

MessageSujet: Re: Un gamin et un vieillard... Bon sang quelle belle paire...   Mer 29 Aoû - 11:16

Il suivi le vieux en l'écoutant , opinant du chef à ses propos sur ses condisciples du collège. Cela lui éviterait de trop se livrer sur la composition bien trop jeune et féminine à son gout de sa promotion. Il évitait , également, ainsi de commettre l'un ou l'autre impair qui pouvait se répéter sur la piètre qualité des cours et des enseignants à une exception prêt.

Alors qu'il rêvassait sur le collège et ses travers la voix de son nouvel enseignant le ramena à la raison. La question était sans doute très pertinente mais il ne savait quoi y répondre. L'architecture militaire était une discipline à laquelle il n'entendait rien. pour être honnête, il n'y avait même jamais songé avant. Quand il avait accepté de se mettre au service du GEF en échange de ses services il imaginait plutôt avoir a faire à un maitre d'armes plutôt qu'à un stratège. La question le déstabilisa donc.


"Euh, ....je dois bien avouer que je ne connais pas grand choses en technique de siège."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume_de_Jeneffe
Licorne Royale
avatar

Messages : 246
Date d'inscription : 29/09/2007
Localisation : TouRRnai / IRLiège

MessageSujet: Re: Un gamin et un vieillard... Bon sang quelle belle paire...   Lun 3 Sep - 23:51

L’espace d’une fraction de seconde, le côté de on visage dissimulé au regard du jeune taureau se para d’un sourire en coin. Un sourire qui disait la compréhension de l’ignorance et qui disait aussi l’engagement mental que le chevalier venait de prendre, celui de compléter encore et encore les connaissances du jeune homme. Car si ses plans étaient nombreux pour lui, il n’escomptait pas moins lui transmettre nombre des connaissances que le maître de ses nombreuses terres se devait de posséder. Certes, Guillaume ne voyait pas en Gaïlen son « héritier spirituel ». Toutefois, il détestait voir des choses capitales à ses yeux ignorées de ceux en qui il fondait quelque espoir.

- Le siège, pourtant, et l’assaut qui l’accompagne ou le conclut, sont deux des périls que redoutent votre castel, dès lors que vous ne restez pas en son donjon à compter les revenus de vos champs et le produit des taxes et de la justice. Et en tant que noble fieffé, vous avez à protéger vos sujets. Par vos murailles, s’il y échoit. Car même si vous devenez le meilleur des escrimeurs d’Europe, vous ne pourrez arrêter une armée par la seule force de votre épée. Parfois, il faut se retrancher derrière ses murs et combattre de là. Il vous faudra donc apprendre à maîtriser cette réalité. Les écrits sont nombreux qui en traitent, plus ou moins bien d’ailleurs. Mais peu de ceux-ci peuvent remplacer l’expérience. Il vous faut donc profiter de vos visites ici et là pour comprendre les raisons d’être des fortifications et, plus tard, d’en estimer les qualités, et les faiblesses.

Posant maintenant son regard sur le jeune homme, il lui sourit franchement.

« Mais ne vous inquiétez pas, il n’est pas grave de ne pas maîtriser cette question à votre âge. Vous êtes jeune encore et apprendrez cela, avec bien d’autres choses, au cours des années que vous vivrez encore. Pour autant, nous pouvons commencer. Donc, Marchiennes. Je vous l’ai dit, ce château a été construit contre les Artésiens. Ce qui explique sa localisation. C’est dans sa localisation que réside une de ses faiblesses. La Scarpe offre aux éventuels assaillants un rempart derrière lequel se retrancher, à l’abri d’une éventuelle sortie de ma cavalerie. Comment donc pensez-vous pouvoir vous en prémunir ? Car même si vous ignorez beaucoup du siège, les lois qui le dirigent sont très souvent de simples applications du bon sens dont, je gage, vous n’êtes pas dépourvu. Proposez. Et même si vous faites erreur, ce sera toujours une bonne façon de commencer, n’est-ce pas ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://baronniemarchiennes.forumpro.fr
Gailen_d_Arduilet

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 12/06/2012

MessageSujet: Re: Un gamin et un vieillard... Bon sang quelle belle paire...   Mer 12 Sep - 0:20

L'heure était donc à la prise de conscience pour le lionceau. Eh oui, fini les grands rêves de chevalerie ou il se voyait l'épée à la main faire mettre genoux à terre aux plus grands chevaliers d'Europe. la guerre ne se résumait pas à un duel héroïque entre deux beaux et preux chevaliers. S'il voulait porter fièrement son héritage militaire, les arts du siège et de la défense contre ce dernier allaient devoir n'avoir aucuns secrets pour lui.

Le nez dans le vent du haut des remparts, le petit conte observait le relief des abords de Marchiennes, essayant de comprendre les avantages et inconvénients que le relief et la nature pouvaient donner aux uns et aux autres.


"Si l'assaillant se replie derrière la scarpe, ne peut on pas les déloger à distance ? des archers ou mieux de l'artillerie ne pourraient ils pas nous y aider?"


Gaïlen avait entendu parler d'armes de sièges en tous genres mais n'avait pas encore eu l'occasion d'en voir de près et encore moins en action.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume_de_Jeneffe
Licorne Royale
avatar

Messages : 246
Date d'inscription : 29/09/2007
Localisation : TouRRnai / IRLiège

MessageSujet: Re: Un gamin et un vieillard... Bon sang quelle belle paire...   Jeu 13 Sep - 10:34

Il acquiesça à la première proposition du jeune homme. Détruire à distance, le phantasme de nombre de généraux dont il avait partagé les discussions tactiques. Éviter l’affrontement tout en anéantissant l’adversaire. Certains en rêvaient, d’autres haïssaient cette façon de faire plus encore qu’il était possible de le dire. Plusieurs visages passèrent alors rapidement dans l’esprit du chevalier, nobles hommes d’armes de France ou d’ailleurs, combattant des ennemis si différents, si variés que les règles que l’on appliquait à l’un ne valaient plus pour l’autre. Qu’en était-il du jeune Arduilet ? Où donc se situait-il sur l’échiquier des penseurs militaires ? C’était, entre autres, ce que devait permettre de découvrir cette discussion, une découverte qui ouvrirait à d’autres possibilités et, de là, à déterminer ce qui devrait lui être enseigné.

- Très bonne remarque, en effet. L’artillerie, à corde ou à poudre, est l’une des solutions pour empêcher un ennemi de trop s’approcher de vous. Je songe d’ailleurs de temps à autre à abattre la toiture de l’une des tours du château afin d’y disposer quelques bouches à feu. Quoique, vous avez dû l’apprendre, plusieurs de nos aïeux ont fortement désapprouvé l’usage d’armes de ce genre…

Et il laissa sa phrase en suspens, en fixant le champ où peut-être un jour viendrait s’établir une artillerie hostile qui bombarderait Marchiennes jusqu’à y ensevelir son vicomte. Ce qui rendrait le gisant, toujours pas commandé, nettement moins utile, du coup.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://baronniemarchiennes.forumpro.fr
Gailen_d_Arduilet

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 12/06/2012

MessageSujet: Re: Un gamin et un vieillard... Bon sang quelle belle paire...   Lun 17 Sep - 23:29

Le petit essaye difficilement de s'imaginer les travaux et n'y arrive pas ne sachant pas vraiment ce qu'est une bouche à feu.

J'ai cru comprendre, en effet, que l'artillerie et les armes a distance en général n'étaient pas bien vue par l'ancienne chevalerie. Mais qu'en est il aujourd'hui? peut on réellement s'en passer?

C'est que le petit prenait de l'assurance. lui qui savait à peine par quel bout se tenait une épée se sentait savant par héritage. Comme si le fait de descendrez d'une lignée de chevaliers lui avait donné certaines connaissances.


Que peut on vraiment faire lorsqu'on est assiégé a part attendre des secours ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume_de_Jeneffe
Licorne Royale
avatar

Messages : 246
Date d'inscription : 29/09/2007
Localisation : TouRRnai / IRLiège

MessageSujet: Re: Un gamin et un vieillard... Bon sang quelle belle paire...   Lun 24 Sep - 1:25

LA question, la fameuse question venait se poser à lui, comme pour le tester. Certes, il ne pensait pas que le jeune homme en était déjà à tenter de le deviner mais pour autant c’était bien sa vision de la chevalerie que l’on questionnait. Et qu’il avait à défendre. Lui fallait-il être le conservatoire des anciens usages ou lutter chaque jour que Dieu faisait pour défendre son Royaume ? À moins que les deux puissent coexister. Une certaine perplexité l’envahit tout soudainement, ce qui se traduisit par une dextre venant masser son menton tandis qu’il cherchait la façon de formuler ses pensées.

- L’on peut faire bien des choses lorsque l’on subit un siège. Certaines seront dignes d’être chantées. Certaines seront couronnées de succès tandis que d’autres seront de sanglants échecs. Et j’ai pour ma part vu des capitaines de places fortes agir tellement stupidement qu’alors qu’ils se trouvaient en position de force ils ont vu leurs remparts subjugués par l’ennemi. Savoir ce que l’on doit faire est donc la question que l’on se pose le plus souvent. Et la solution d’un jour n’est que rarement celle du lendemain. Ainsi, si vous êtes bloqué en votre forteresse et que vous refusez de faire usage de bombardes, il vous faudra demeurer plus longtemps en ses murs, ce qui pourra conduire à la mort plusieurs des gens, d’armes ou de labeur, dont vous avez la responsabilité. Mais d’un autre côté, vous n’entretiendrez plus ces gens qui peuvent tuer la plus grande noblesse avec une seule poignée de poudre noire.

La fin peut-elle donc justifier tous les moyens ? Telle était bien la question qui revenait, une fois de plus. Et puisqu’il avait répondu par l’affirmative aussi souvent que par la négative, il se trouvait bien incapable de dire plus que : « En somme, vous serez devant un réel dilemme dès lors que vous prendrez part à une guerre, quelle qu’elle soit. L’objectif doit toutefois être celui-ci. Ne pas risquer la perte de votre garnison et, ensuite, œuvrer à repousser ou émietter l’étreinte que l’on vous impose. Une sortie de certains de vos hommes, à cheval ou à pied, de front ou à la dérobée, peut y parvenir, par exemple. Voulez-vous que nous listions ensemble les possibilités dont vous pourriez disposer ? »

Le vicomte craignait en effet d’assommer le jeune homme, étant bien peu sûr de sa pédagogie. Mais si celui-ci le voulait, il aurait droit à son petit Végèce flamand.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://baronniemarchiennes.forumpro.fr
Gailen_d_Arduilet

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 12/06/2012

MessageSujet: Re: Un gamin et un vieillard... Bon sang quelle belle paire...   Mer 19 Déc - 18:17

Le garçonnet consacra un (très long) temps à la réflexion. Non qu'il fût assommé mais bien qu'il n'avait pas vraiment envisagé la chose militaire sous cet angle. Certes, en lisant sa prestigieuse généalogie, il s'était souvent pris à rêver de prestigieux combat de chevalerie. Il se voyait défier les plus grands l'épée à la main. Les joutes, les tournois, les duels c'était de bien beaux rêves, mais la rudesse de son instructeur forgée par les années passées sur les champs de bataille n'en avait cure. Non ce n'était pas cela la guerre et s'il voulait honorer rang et lignée il devait revenir rapidement à la dure réalité. Pourtant le petit Arduilet avait côtoyé les affres de la guerre lors du conflit fratricide qui avait secoué sa plate province il y a peu. Sans doute trop loin des combats le jeune comte n'avait pas subit l'horreur des combats. N'empêche que là, la révélation était en marche. Oui il serait, un jour, amené à avoir la responsabilité de la vie d'autrui. Oui ses décisions, en tant que chef, pèseraient sur les lendemains d'hommes et de femmes qu'ils soient une simple poignée de miliciens de Meymac ou d'une armée entière. Il lui fallait donc en savoir plus car même le meilleur des généraux emmène bien des braves à la mort. Seul un sens aigu de la stratégie lui permettrait d'épargner le plus de vie possible parmi ses fidèles.

Je suis tout disposé à passer en revue ces possibilités. Je suis certainement trop fougueux, mais je pense que si je devais subir un siège je serais plus enclin à essayer de briser le siège plutôt qu'a laisser mes gens mourir à petits feux derrière les murailles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume_de_Jeneffe
Licorne Royale
avatar

Messages : 246
Date d'inscription : 29/09/2007
Localisation : TouRRnai / IRLiège

MessageSujet: Re: Un gamin et un vieillard... Bon sang quelle belle paire...   Ven 28 Déc - 19:53

L’enfant, car il l’était encore officiellement, même hésitant parfois, ne refusait pas d’avancer, au propre comme au figuré. Cela fit sourire le vieux Flamand qui se trouvait soulagé de ne pas avoir à faire à un couard tout comme ne pas devoir faire la leçon à une tête brûlée. Peut-être tenait-il finalement plus du calme apparent dont témoignait si souvent sa mère plutôt que du sang furieux de son Taureau de grand-père… Cette volonté d’avancer ne pouvait cependant pas aller sans une réponse, et complète de préférence, de celui qui devenait à chaque instant un peu plus le tuteur de l’Arduilet.

Il tourna alors le dos au plat-pays pour pouvoir regarder l’intérieur de la forteresse, et commencer.


- Lorsque vous serez enfermé là-dedans depuis des jours, ce ne sera pas la fougue qui vous poussera à en sortir, mais toute une légion de sentiments que, normalement, il vous faut tenir loin de vous. La haine, l’enfermement, la pression, l’énervement, l’impatience seront vos ennemis autant que les arbalètes de vos assiégeants. Quant à la mort… ma foy, lorsqu’elle est certaine par manque de vivre, pourquoi devrait-on craindre de la rencontrer au cours d’un plan qui peut être la seule solution ? La question semble rhétorique mais elle se pose au moins une fois par guerre… Ainsi donc, si vous tentez une sortie massive, vous perdrez une bonne part de ce qui, parfois, peut vous aider, la surprise. Il est en effet difficile de ne pas se faire remarquer lorsque des dizaines d’hommes en armures enfourchent leurs montures. Toutefois, il existe deux façons de limiter ce désavantage. Soit vous maximisez ce bruit afin que toute l’attention adverse se porte sur cette sortie, et dans ce cas vous pourriez bombarder un endroit laissé avec une moindre défense, soit vous tentez la discrétion, en étouffant les bruits ou en créant une diversion. Cela vous semble-t-il clair et, surtout, à quels objectifs pourraient correspondre de telles tactiques ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://baronniemarchiennes.forumpro.fr
Gailen_d_Arduilet

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 12/06/2012

MessageSujet: Re: Un gamin et un vieillard... Bon sang quelle belle paire...   Sam 29 Déc - 7:51

Lui qui, a priori, n'était pas venu pour ce genre de leçon se prenait au jeu. Comme si quelque chose avait changé en lui. Les rêves de capes et d'épées avaient laissé la place à une envie plus mature d'apprendre. Sans doute était-ce un effet de cette fichue majorité qui approchait. Ou encore le résultat des années d'instruction qu'on lui avait donné en vue du fameux jour J.
Il écoutait donc attentivement les paroles du chevalier. Il ne le voyait plus comme un vieil homme usé par les batailles mais bien comme une encyclopédie vivante de la chevalerie. Tout en écoutant il s'maginait les faits présentés. fermant les yeux il voyait les remparts assiégés et les plaines alentours occupées par l'ennemi.


Pour la sortie bruyante je dirais qu'elle pourrait surprendre l'ennemi. Pas une surprise au sens propre mais disons qu'une partie des assaillants, tout du moins les moins vaillants qui avaient déjà vendu la peau de l'ours pourraient prendre peur et se désorganiser ce qui donnerait un petit avantage aux assiégés pour faire une brèche dans les lignes adverses.

S’arrêtant un instant pour réfléchir.

Je serais, pourtant, plus adepte de la sortie discrète. Quelques hommes légèrement vêtus profitant de la nuit pour faire des sorties discrètes pourraient bien malmener les assaillants en piquant là ou il faut. Par exemple mettre le feux dans leur campement, faire évader quelques chevaux ou tout autres actions qui rééquilibreraient la donne entre assiégés et assiégeants et sapant lentement le moral de l'ennemi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume_de_Jeneffe
Licorne Royale
avatar

Messages : 246
Date d'inscription : 29/09/2007
Localisation : TouRRnai / IRLiège

MessageSujet: Re: Un gamin et un vieillard... Bon sang quelle belle paire...   Sam 5 Jan - 19:10

Non sans avoir fait mine de recréer dans son esprit les évènements que le jeune homme venait de décrire, Guillaume avait écouté les réponses de celui-ci ainsi que les choix qu’ils posaient. Et si ceux-ci pouvaient ouvrir à d’autres développements, dont un qu’il n’avait pas anticipé et venait de découvrir, il prit pourtant la décision de donner un tour nouveau à leur conversation, sans pour autant s’interdire une prochaine marche arrière, pour revenir au point qu’il s’apprêtait à leur faire quitter.

- C’est une idée bien ingénieuse que celle-ci… Et qui aurait pu servir à bien des capitaines s’ils l’avaient eu à temps. Toutefois, elle m’amène à vous poser une question bien grave… Est-ce vraiment chevaleresque d’agir de la sorte, à la dérobée, plutôt qu’en plein jour, les écus reluisant et les bannières claquant au vent ? N’auriez-vous pas la crainte de vous méconduire en vous comportant comme un chef de coquillards ?

Ou comment, une nouvelle fois, mettre à l’épreuve la tension qui tous les jours se manifestaient entre vie honorable et victoire nécessaire. L’un pouvait-il ou devait-il aller sans l’autre ? Et que faire quand le choix était inévitable ? Mourir défait le blason doré ou survivre vainqueur moqué pour ses faits ? Où se trouvait, en définitive, la noblesse et où se trouvait la valeur martiale ? La question était certes précoce pour un encore enfant, mais ne disait-on pas que le tuteur doit imprimer son exemple sur les plus jeunes pousses et non sur les arbres déjà formés ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://baronniemarchiennes.forumpro.fr
Gailen_d_Arduilet

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 12/06/2012

MessageSujet: Re: Un gamin et un vieillard... Bon sang quelle belle paire...   Lun 14 Jan - 18:23

Et ce qui devait arriver arriva. l'opposition de la fougue et de la vieille sagesse. Pouvait-on l'éviter?
Comportement chevaleresque ou de coquillard ? Est-ce honteux de vouloir survivre à la guerre ? Est-ce une faute de vouloir la victoire au meilleur prix pour ses gens quand on à leur vie entre les mains ?

Le gamin pensait que non. La victoire importait plus que tout surtout quand on jouait des vies. Il n'était pas non plus tout à fait niais. Il savait ce qu'était l'esprit "chevaleresque" c'était, quelque part, dans son héritage. Mais , malgré de très fortes attaches familiales il se sentait plus noble que chevalier et trouvait les vieux principes ridicules. Le penser était une chose, le dire au vieux en serait une autre. Comment remettre en cause les croyances de toute une vie (si longue) quand on n'est encore qu'un oisillon ? puis zut, il ne changerait pas son interlocuteur mais il ne devait pas avoir honte de ses idées , même si elles ne rencontraient pas les vieux principes de ses aïeux.


"Pour être franc .....

petit blanc accompagné de regards....

Je pense qu'on ne négocie pas avec la mort, ni même avec la victoire. L'occasion faisant le larron toute chance est a mettre de son coté avant que l'adversaire ne remporte le combat."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume_de_Jeneffe
Licorne Royale
avatar

Messages : 246
Date d'inscription : 29/09/2007
Localisation : TouRRnai / IRLiège

MessageSujet: Re: Un gamin et un vieillard... Bon sang quelle belle paire...   Mar 15 Jan - 15:58

- Vous avez tort et raison.

Était-ce le fait d'avoir si souvent vécu en Normandie qui amenait le Flamand à répondre de la sorte. Ou la raison en était-elle moins superficielle, plus profonde et chevillée à ses principes aussi ? Pour dire le vrai, il n'avait pas entièrement anticipé la confrontation qui se faisait actuellement jour entre deux façons de vivre la guerre, et donc la noblesse. Certes, il s'était souvent rendu compte, en jouant de chaque côté de la barrière, qu'entre les jeunes et les vieux les approches étaient très souvent différentes – il se souvenait encore de cet écuyer d'un autre âge qui maugréait alors que lui n'était qu'un enfançon contre les ravages de la poudre, une poudre dont il appréciait, pour sa part, les usages – et rarement conciliables mais il avait cru, ou voulu croire, que la situation n'était pas encore la même pour lui. Et que, surtout, sa vision était meilleure que les autres. Sans cela, d'ailleurs, pouvait-on affirmer avoir une personnalité ?

« Raison d'être franc, d'abord. C'est ce que l'on demande à quelqu'un dans votre position, et à un capitaine également. De savoir que la Mort ne négocie pas, elle prend qui elle désire et néglige qui elle veut. J'en ai fait l'expérience plus souvent qu'à mon tour ».

Cette fois son esprit ne s'attarda pas sur ses regrets d'avoir enterré tous ses vieux frères d'armes, il lui fallait poursuivre la discussion.

« Mais tort de croire que l'on ne négocie pas avec la victoire. Les clés de cette négociation seront vos qualités de stratège, de tacticien, de meneur d'hommes, de connaisseur de la guerre en somme. Car si l'on ne peut échapper à la Faucheuse, le triomphe s'obtient par maintes voies, et il est bien rare qu'il n'existe qu'un chemin vers celui-ci. Négociez avec cette victoire et en plus de dominer le champ de bataille vous vous établirez dans notre monde. Saisissez ce qui vous tend les bras et vous ne serez pas meilleur que ces capitaines de fortune qui ont tant ravagé notre royaume lors de la guerre contre les Anglois. Et n'oubliez jamais que l'adversaire gagnera toujours s'il parvient à vous pousser à agir contre ce que vous êtes et voulez être. Mais tout cela ne vaudra que si vous êtes vous-même maître de la campagne. Car autrement... »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://baronniemarchiennes.forumpro.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un gamin et un vieillard... Bon sang quelle belle paire...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un gamin et un vieillard... Bon sang quelle belle paire...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» quelle belle soirée (pv val ) (HENTAÏ !!!)
» [END] Noël...Quelle belle fête ♥
» Quelle belle couleur. {PV Mealla}
» Quelle belle balade sous les étoiles... ? Dawson & Sakura
» Quelle belle réussite!!!! (à AdG en Suisse ...)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Fortifications :: Le Pont-Levis et le Poste de Garde-
Sauter vers: